La construction de l’aéroport de Koh Phangan encore retardée

Les autorités inspecte le terrain qui pose problème / Photo : Bangkok Post

Les Autorités forestières ont porté plainte contre l’opérateur « Kan Air » qui a apparemment défriché illégalement 42 rai (6.72 hectares) de réserves forestières dans une montagne à Koh Phangan pour y construire l’aéroport de Koh Phangan, causant ainsi des dégâts évalués à environ 3 millions de bahts.

Somkid Jiewkok, chef de l’Unité de la Protection Forestière de Surat Thani (et responsable de la zone Koh Samui et Koh Phangan) a demandé jeudi dernier aux instances concernées de déposer une plainte auprès de la police de Phangan contre « Kannithi Aviation Co Ltd » pour une éventuelle invasion d’une réserve forestière dans le tambon de Ban Tai de l’île.

Mr Somkid a annoncé que l’entreprise située à Chiang Mai a coupé des arbres sur une superficie de 42 rai de réserves forestières pour la construction de son aéroport commercial, causant ainsi des dommages à l’Etat d’environ 2.9 million de bahts.

La société est accusée d’exploitation forestière pour ses propres intérêts, d’avoir causé des dommages et d’avoir violé l’article 54 de la loi sur les forêts, la loi sur les Réserves Forestières Nationales, et l’article 9 du Code Foncier.

La superficie globale aménagée pour le nouvel aéroport est évaluée à 143 rai (22.88 hectares), mais l’entreprise n’a des titres de propriété que sur 101 rai (16.16 hectares).

L’aéroport une fois terminé / Images de syntheses

Il est possible que certains des titres de propriété foncière aient été remis de manière illicite à l’opérateur de la société. Ces documents seront examinés soigneusement par l’administration foncière, a déclaré Mr Somkid. Les documents fonciers obtenus d’une manière illégale seront annulés.

Le projet devait initialement être terminé en 2016.

source

Vous souhaitez apporter une correction ou un complément d’information, nous suggérer un article ou nous signaler une erreur, merci de le faire sur notre formulaire disponible ici.