Opération de police contre des constructions présumées illégales

Capture du documentaire Channel 7

Une fois de plus, l’unité spéciale de la police « DSI », et l’armée ont été mobilisées dans le cadre de la repression des constructions illégales dans les montagnes et dans des zones résidentielles de l’ile…

Au cours des derniers jours (vous les avez surement entendu), des hélicoptères ont survolé l’île, ils étaient sur place pour inspecter ces constructions présumées abusives – les propriétaires pourraient bientôt tout perdre.

Un court sujet est passé sur la chaîne de télévision thaï, Channel 7, dans lequel les officiers de DSI ont annoncés des mesures radicales qui seront prises contre les vendeurs et les détenteurs de ces terres illégales.

Sur une carte, sept objets ont été marqués et nommés avec des numéros de parcelles. C’est un centre de villégiature et six villas privées.

Selon la police, les bâtiments suspects sont situés à Maenam, derrière le village des pêcheurs (fisherman’s village), en direction de Bangrak, directement à l’aéroport et dans les montagnes de Chaweng et de Bophut.

Le porte-parole de DSI ne voulant pas anticiper si seuls les propriétaires, (qui ont souvent été trompés lors de l’achat du terrain) risquait de perdre leur bien ou si -cette fois- les organisateurs de ces ventes frauduleuses de terrains seront tenus responsables. A simplement déclaré qu’ils avaient recueilli des preuves substantielles de fraude et de construction illégale, mais il était encore trop tôt pour faire des déclarations précises. L’officier de la DSI a toutefois rappelé que son unité de police était principalement intéressée par ces vendeurs de terres et cherchait a les interpeller.

Il y a quelques années, une action similaire avait semé l’inquiétude chez plusieurs propriétaires de biens immobiliers, après des raids de la police et de l’armée certains propriétaires avaient été immédiatement expropriés. On ne sait toujours rien de l’evolution de l’enquête dans cette précédente affaire.

source et CH7

Vous souhaitez apporter une correction ou un complément d’information, nous suggérer un article ou nous signaler une erreur, merci de le faire sur notre formulaire disponible ici.