Les mesures de sécurité renforcées dans l’extreme sud du pays

Photo: ThaiPBS

La sécurité a été renforcée dans les provinces du sud du pays, après que des responsables du renseignement aient mis en garde contre de possibles attaques violentes marquant « l’anniversaire » des attaques des 11 et 12 août 2016.
 
Les 11 et 12 août de l’année dernière, 10 bombes ont explosé et cinq incendies volontaires ont éclaté dans des zones commerciales, des magasins de proximité et des marchés de sept provinces: Phuket, Trang, Prachuap Khiri Khan, Surat Thani, Nakhon Si Thammarat, Phangnga et Krabi.
 
Quatre personnes ont été tuées et 32 ​​autres blessées dans ce que la police avait alors qualifiée de « sabotages locaux ». Les agents de sécurité avaient d’abord cru que les attaques étaient liées au calendrier politique puisqu’elles avaient eu lieu quelques jours seulement après le référendum constitutionnel du 7 août.
 
Des mandats d’arrêt avaient été délivrés pour 10 suspects, l’enquête a montré plus tard que la plupart des suspects provenaient en fait de l’extreme Sud en proie avec une rébellion islamiste. En effet certains d’entre eux avaient également été des militants et des auteurs d’attaques violentes dans le Sud du pays.

Bien que Koh Samui dépende de la province de Surat Thani le risque reste faible la sécurité ayant déjà été renforcée depuis l’attentat dans le parking d’un centre commercial en avril 2015.

source

Vous souhaitez apporter une correction ou un complément d’information, nous suggérer un article ou nous signaler une erreur, merci de le faire sur notre formulaire disponible ici.