De nouveaux contrôles seront effectués lors de l’ouverture d’une ligne téléphonique

Image d'illustration

Pour lutter contre les transactions électroniques frauduleuses, la Thaïlande va introduire des contrôles biométriques pour les utilisateurs de téléphones mobiles afin d’enregistrer leurs cartes SIM.

Des nouvelles règles exigent que les utilisateurs aient leurs empreintes digitales vérifiées ou leurs visages scannés à partir du 15 décembre, a indiqué le régulateur des télécommunications.

Le régulateur a lancé le système en juin dans le sud de la Thaïlande, où une insurrection séparatiste persiste depuis plus d’une décennie, tuant plus de 6 500 personnes depuis 2004.

Les autorités affirment que les insurgés des provinces musulmanes (majoritairement malaises) de Yala, Pattani et Narathiwat ont utilisé des cartes SIM prépayées pour déclencher des bombes.


Explosion d’une bombe à Pattani en mai dernier
L’enregistrement biométrique dans le sud a été adopté pour des raisons de sécurité nationale, mais ailleurs en Thaïlande, il vise la sécurité des services bancaires mobiles, a déclaré Takorn Tantasith, un responsable de la réglementation, lors d’une conférence de presse lundi.

« Cela ne vise pas à traquer les utilisateurs, mais à améliorer la sécurité, en particulier dans le cas des paiements mobiles » a déclaré M. Takorn, secrétaire général de la Commission nationale de la radiodiffusion et des télécommunications.

Des systèmes biométriques similaires sont déjà utilisés au Bangladesh, au Pakistan et en Arabie saoudite.

À partir du 15 décembre, les utilisateurs pourront enregistrer de nouvelles cartes SIM, prépayées et postpaid (abonnement), dans les centres de service et les détaillants du pays, qui seront équipés d’outils biométriques, a-t-il ajouté.

Pour enregistrer une nouvelle carte SIM, les empreintes digitales des utilisateurs seront comparées aux données stockées sur leurs cartes d’identité nationales, identiques à celles de la base de données centrale du gouvernement, a indiqué M. Takorn.

Le processus de vérification peut également impliquer des scans du visage, en fonction de l’équipement disponible.

Après vérification, les centres de service enverront les données des utilisateurs aux opérateurs mobiles pour l’enregistrement des dossiers, sans stocker aucune information sur place, a déclaré M. Takorn.

Les étrangers qui achètent des cartes SIM en Thaïlande verront eux leurs visages numérisés et comparés à leurs photos de passeport.

Source : Reuters

Vous souhaitez apporter une correction ou un complément d’information, nous suggérer un article ou nous signaler une erreur, merci de le faire sur notre formulaire disponible ici.