#JeSuisSamui : Certains expatriés sont-ils effrayés que les langues se délient ?

Source : Facebook

Polémique : Des dizaines de réactions, insultes et menaces à la suite de notre article du mois dernier sur la fausse générosité des français expatrié de l’île.

Quelques heures après la publication de notre article sur la nouvelle honte française #JeSuisSamui, c’est le community-manager désabusé de l’Office du Tourisme de Thaïlande (T.A.T) à Paris qui a en premier sonné le clairon sur Facebook rapidement suivi par d’autres individus que cette rédaction qualifie de « déplorables ».

Dans un message d’appel à la mobilisation générale, cet ancien de Sciences Po. devenu communiquant (et résident à Koh Samui) en a appelé aux derniers courageux encore sur place pour faire cesser l’affront que représentait cet article auprès de la généreuse « élite » de l’île. Peu après, des dizaines d’individus ont immédiatement tentés de dénigrer notre publication .

Commentaires Facebook

La vérité semble être pourtant bien évidente, la pandémie déjà installée depuis plusieurs mois s’amplifie et le nombre de bouches à nourrir augmente, aussi le risque que les ventres vides ne délient les langues n’a jamais été aussi important.

L’organisateur de l’appel aux dons, véritable lampiste dans cette affaire a d’ailleurs rapidement retiré sa publication où des dizaines de locaux affamés demandaient leur colis.

Contacté, le communiquant de l’Office du Tourisme refuse de s’expliquer sur son post ou sur les critiques légitimes de cette forme de charité, mais intervient toujours sur les réseaux sociaux sur tous les autres sujets. En ce qui concerne les autres délinquants identifiés, nous ne tenons pas compte de leurs menaces.

Source : Réseaux Sociaux / l.r

Vous souhaitez apporter une correction, un complément d’information, suggérer un article ou signaler une erreur, merci de le faire ici.
Vous avez repéré une faute d’orthographe, merci de nous la signaler en cliquant ici.