Moins de sacs plastiques seront délivrés sur Koh Samui

Photo : My Thai

L’office du tourisme de Thaïlande (TAT) collabore avec les locaux et les touristes à Koh Samui pour éliminer l’utilisation de plastiques à usage unique et encourager tous les acteurs à réduire les déchets, à les réutiliser et les recycler afin de protéger l’écosystème de l’île.

Les autorités locales de Koh Samui mènent une campagne en faveur du recyclage et de la gestion des déchets, exhortant les habitants et les opérateurs économiques à trier leurs déchets afin de réduire la quantité de déchets produite sur l’île.

« L’éducation et la sensibilisation sont les clés du succès de cette initiative. Le TAT encourage de manière proactive les touristes et les entreprises touristiques à contribuer à la réduction des déchets liés au tourisme sur l’île paradisiaque de Samui. » … « Nous constatons une augmentation du nombre de sacs en tissu réutilisables lors des achats, et les touristes et les résidents se mobilisent pour contribuer à la propreté de l’île. », a déclaré Yuthasak Supasorn, le gouverneur du TAT

La réduction des déchets gagne rapidement du terrain parmi les entreprises locales soucieuses de l’environnement. Avec des paysages parmi les plus spectaculaires de Thaïlande, il n’est pas surprenant que les visiteurs de Koh Samui continuent d’augmenter à un rythme étonnant, précise « The Nation ».

« Avec cet afflux, il est nécessaire de trouver un équilibre entre des niveaux de service élevés et leurs impacts environnementaux. Heureusement, l’attention étant tournée vers la recherche de nouveaux moyens permettant de préserver le fragile écosystème de l’île, les voyageurs peuvent redonner à la communauté thaïlandaise locale en générant moins de déchets et en laissant une empreinte minimale de vacances. Les magasins locaux et les boutiques de l’île font campagne contre les plastiques à usage unique. »

Les hôtels et les complexes touristiques ainsi que les entreprises liées au tourisme à Koh Samui contribuent également à montrer la voie en matière de gestion responsable des déchets en respectant le principe des trois «R»: réduction, réutilisation et recyclage.

Les hôtels de luxe de l’ile ont été parmi les premiers à introduire la paille végétale (bio-dégradable) qui se repent dans toute la Thaïlande et s’efforcent de rendre leurs opérations plus durables.

L’initiative «Trash Hero», dont les bénévoles se réunissent tous les samedis à 10 heures pour nettoyer les plages de Samui, est l’une des organisations phares.

Trash hero

Dans le cadre de la stratégie en matière de tourisme responsable de la TAT, une nouvelle initiative intitulée «Travel Thailand in Style, réduire les déchets plastiques» a été lancée en août dernier, elle a pour objectif -probablement trop- ambitieux de réduire les déchets liés au tourisme de près de 50% d’ici à 2020.

En ciblant les touristes et les entreprises, le TAT encourage les articles réutilisables ou durables; comme des pailles végétales au lieu de pailles en plastique, des sacs en coton au lieu de sacs en plastique, des gobelets à eau en papier au lieu de bouteilles en plastique et des ustensiles alimentaires réutilisables à la place d’articles à usage unique.

Upcycling oceans

En mars 2017, TAT s’etait deja associé à « PTT Global Chemical » et à la Fondation « Ecoalf » pour lancer une initiative intitulée «Upcycling the Oceans, Thailand». Elle a fait de la Thaïlande le premier pays d’Asie à s’associer aux efforts mondiaux de nettoyage des océans visant à réduire les débris le long des régions côtières du pays, en particulier dans les zones touristiques prisées de la côte est, du golfe de Thaïlande et de la mer d’Andaman.

Il semble que certains « 7/11 » et « Family Mart » de Koh Samui ne proposent plus systématiquement de sacs plastique ou de paille pour l’achat d’un simple petit article ou d’une canette.

Source : The Nation

Vous souhaitez apporter une correction, un complément d’information, suggérer un article ou signaler une erreur, merci de le faire ici.
Vous avez repéré une faute d’orthographe, merci de nous la signaler en cliquant ici.