Le centre “Agama Yoga” ré-ouvre à Koh Phangan

La plus grande école de yoga tantrique au monde, qui avait fermé ses portes après que de nombreuses femmes se soient plainte de viols et d’agressions sexuelles, a rouvert ses portes.

Le centre “Agama Yoga”, qui est situé sur l’île de Koh Phangan, a été fermé pour “restructuration” en septembre après que “The Guardian” ait publié les allégations de 14 femmes dénonçant l’école d’inciter au viol, aux agressions sexuelles et les enseignements misogynes de son dirigeant, Swami Vivekananda Saraswati, un homme de nationalité Roumaine et dont le vrai nom est Narcis Tarcau.

Seize anciens élèves et membres du personnel ont déclaré au Guardian qu’ils pensaient qu’un «culte sexuel» s’opérait à Agama et que deux accusations formelles de viol contre Tarcau avaient été déposées, bien que le délai de prescription de trois mois applicable aux cas de viol en Thaïlande ne permette pas d’enquêter sur elles par la police de Koh Phangan.

Tarcau a également été accusé d’avoir utilisé son influence pour promouvoir des théories de santé «dangereuses», ce qui aurait notamment fait en sorte que deux femmes au moins ne cherchent pas à obtenir un traitement contre le cancer, avec «des conséquences dévastatrices». L’école reste suspendue de sa certification Yoga Alliance.

Tarcau a quitté la Thaïlande lorsque plusieurs des victimes sont sorties du silence. L’école s’est excusée pour «tout préjudice causé par un enseignant d’Agama» et a promis de se «consacrer au changement», en engageant un consultant pour mener une enquête indépendante, avant de fermer ses portes pour procéder à une «restructuration».

Mais selon “The Guardian”, Tarcau est depuis retourné à Koh Phangan et a rouvert Agama, il enseigne de nouveau a des filles en classes et en ateliers.

Plusieurs autres enseignants accusés de mauvaise conduite, de viol, de voies de fait ou accusés de tentative de dissimulation ont également repris l’enseignement dans cette même école.

Plusieurs plaignantes ont déclaré au Guardian qu’elles étaient désolées que l’école avait rouvert ses portes sans accuser réception des accusations.

source

Vous souhaitez apporter une correction, un complément d’information, suggérer un article ou signaler une erreur, merci de le faire ici.
Vous avez repéré une faute d’orthographe, merci de nous la signaler en cliquant ici.