Une étudiante agressée dans un restaurant

Un homme est en détention après une violente attaque d’attaque contre un étudiant vietnamien devant les clients et le personnel d’un restaurant de Bo Phut ce lundi.

L’homme – Wasan S. ou « Oo », 32 ans, serait le fils d’une figure influente sur l’île.

L’étudiante – qui a souhaité témoigne masquée – a déclaré qu’elle vivait désormais dans la peur de l’homme
La police l’a elle assuré qu’ils sont sur l’affaire et refusent la remise en liberté sous caution à l’auteur de l’agression.

L’incident s’est déroulé ce lundi vers 21 heures au restaurant Saewana sur Thaweerat Phakdee Road dans le district de Bo Phut.

« Somrak Nabanna » un témoin de l’agression à poster sur Facebook une vidéo de l’incident.

Sur son post Facebook cet internaute écrit: « La société thaïlandaise est en difficulté. Et ces personnes sont aux responsabilités. Comment pouvons-nous être en sécurité quand nous sortons? Le lundi 3 avril, une étudiante vietnamienne qui déjeunait avec des amis. Un thaï est venu à et lui a dit: » Veux-tu venir avec moi? J’ai de l’argent. Je peux payer » « La jeune fille a répondu en anglais: Je suis une étudiante. J’appellerai la police et mon professeur »
L’homme ignorant ce qu’elle venait de dire l’a jetée sur le sol. Une bagarre s’est déclaré, le personnel et les clients ont essayé de l’aider, le téléphone de la fille vietnamienne a été jeté au visage d’un membre du personnel.

« Nous sommes pas en sécurité. Nous étions simplement sortis dans un restaurant. »

Hier, des représentants de la faculté de tourisme de l’Université de Ratchaphat de Surat Thani ont emmené la victime de 21 ans a la police de Bo Phut.

Elle a notamment declare aux enquêteurs qu’elle craignait les représailles de l’homme. Elle ne pouvait plus dormir et prenait des somnifères.

Elle dit aussi que sans l’intervention de ses amis et de la police aurait probablement été violée.

La police lui a indiqué que son assaillant était accusé au total de quatre infractions et qu’une demande de liberté sous caution qui avait été faite a été rejetée.

L’étudiante était venue témoigner portant des lunettes noires pour masqué son identité.

Vous souhaitez apporter une correction ou un complément d’information, nous suggérer un article ou nous signaler une erreur, merci de le faire sur notre formulaire disponible ici.