Le rabatteur Français, Jean Luc Brunel pourrait être caché en Thaïlande, selon son ex-avocat

L'agent français Jean-Luc Brunel le 5 juillet 2019 à la soirée blanche du Paris Country Club. / Photo : Facebook

AFFAIRE EPSTEIN : Selon l’ancien avocat de Jean Luc Brunel, interrogé par FranceInfo.fr, le fournisseur des jeunes filles du réseau pédophile Epstein pourrait se trouver en Thaïlande « où il aurait un ami ».

Les premiers éléments de l’enquête sur le pédophile multi-millionnaire Jeffrey Epstein, ont relevé que l’ancien patron de l’agence de mannequins « Karin Models » a été un rouage français essentiel du système mis en place par Epstein.

Il est désormais lui-même accusé par plusieurs femmes de crimes sexuels, alors qu’elles étaient mineures.

Le parquet de Paris a ouvert le 23 août 2019 une enquête pour viols et agressions sexuelles, notamment sur mineures, dans le cadre de l’affaire Epstein.

Trois dépositions ont été faites auprès de la police fin août et début septembre 2019.

Le site d’information FranceInfo.fr a tenté de joindre Jean-Luc Brunel à plusieurs reprises pour une interview ou un commentaire. En vain.

Jean-Luc Brunel, toujours au Paris Country Club, le 5 juillet 2019. / Photo : Instagram

« Jean-Luc a toujours nié avoir eu le moindre geste déplacé envers les femmes et il a toujours nié avoir été impliqué dans les actes sexuels répréhensibles d‘Epstein. Ils étaient amis mais il m’a toujours dit qu’il n’avait rien à voir avec ce qu’il faisait avec des mineures. », a précisé Joe Titone, son ex-avocat

Quant à savoir où se trouve Jean-Luc Brunel aujourd’hui, il ajoute :

« Il m’a appelé la semaine dernière. Il m’a dit qu’il avait le moral et qu’il allait bien. On a dit qu’il était en Amérique du Sud, mais je ne pense pas que ce soit vrai. Si il est quelque part, c’est plutôt en Thaïlande. Il a un ami là-bas. »

Bien qu’interdits et réprimés, des comportements sexuels « déviants » sont toujours pratiqués en Thaïlande par des individus ayant les moyens financiers suffisants.

Sources : FranceInfo.fr, Libération, Le Parisien

Vous souhaitez apporter une correction, un complément d’information, suggérer un article ou signaler une erreur, merci de le faire ici.
Vous avez repéré une faute d’orthographe, merci de nous la signaler en cliquant ici.