Un Libanais propriétaire d’un hostel arrêté pour possession de cannabis à Koh Phangan

Photo : Thairath

Lors d’un raid initié par l’immigration, un Libanais qui est opérateur d’un hostel à Koh Phangan a été arrêté pour des délits liés à la drogue.

Salem Houssam, agé de 34 ans, qui gère l’auberge « Wanderlust » dans le village de Baan Tai, a été arrêtée mardi.

Pendant le raid, la police et les autorités locales ont demandé à l’opérateur de produire son permis de travail, ce qu’il a fait. Mais lorsque la police a déclaré vouloir effectuer une perquisition dans ses locaux, M. Salem a refusé et est devenu peu coopératif, a rapporté Thairath.

Des responsables militaires ont alors été appelés et l’accès aux locaux a été « obtenu ».

Photo : Booking

Une perquisition dans les locaux de M. Salem a révélé la presence de 11 grammes de résine de cannabis et d’autres utensils relatifs à la consommation de drogue.

Salem a affirmé que le cannabis était destiné à un usage personnel, mais la police allègue qu’il en aurait vendu aux touristes qui sont restés dans son hostel.

Les fonctionnaires assure également que cet hostel fonctionnait sans les permis corrects.
M. Salem a été accusé de possession et de fourniture d’un stupéfiant de catégorie 5.

Les fonctionnaires ont dit qu’il fait face à la révocation de son permis de travail et à son expulsion de Thaïlande.

Le raid contre « The Wanderlust » survient alors que les autorités ont lancé une importante campagne de répression des activités illégales sur l’île.

En effet, les derniers mois ont vu une augmentation des arrestations liées à la drogue, ainsi que des mesures prises (contrôles inopinés) contre les hostels et resorts dont les fonctionnaires pensent qu’ils pourraient fonctionner illégalement.

Toujours selon « Thairath », après des plaintes de propriétaires d’entreprises locales, 37 entreprises de l’île font actuellement l’objet d’enquêtes policière pour « exploitation illégale ».

En janvier déjà, un Hollandais et un Italien ont été arrêtés et accusés d’avoir exploité un hôtel sans permis et d’avoir effectué des tâches interdites aux étrangers.

source

Vous souhaitez apporter une correction ou un complément d’information, nous suggérer un article ou nous signaler une erreur, merci de le faire sur notre formulaire disponible ici.

 

Vous avez repéré une faute d’orthographe, merci de nous envoyer la correction en cliquant ici ainsi tout le monde pourra profiter d’un article plus agréablement écrit.